Some relations between Marketing and WEB2…

J’était hier à une très stimulante réunion, rassemblant les penseurs avancés (et multi-disciplinaires) français dans le domaine du Marketing .

(Au fait, ne manquez pas le site visionnarymarketing , tout y est bon et sensé, jetez un œil au dossier Marketing des produits ICT, au blog bien vivant…)

Allez donc voir aussi ce site de base sur votre nécessaire bibliothèque de base !!!

La discussion d’hier aurait bien mérité un « bribecast« .

 

Parmi les sujets de discussion et de débats, stimulante interaction avec Thierry Maillet, autour de son livre très moderne et cultivé: Génération Participation .

Partiel, partial et en vrac:

– Débat animé ce soir là entre les optimistes croyant fermement dans une tendance participative montante, dans l’espoir d’une noosphère à la Theillard de Chardin (pour les très très vieux lecteurs, il y en a eu d’autres depuis…) et ceux qui y croient moins, malgré la monté de valeurs nouvelles et les possiblités coopératives offertes par les techniques (Web2 and Co). Les « philosophies » pour le Marketing découlent bien sûr fortement de ces postures initiales.

– Rebonds sur la perception de la rationalité (limitée…) du consom’acteur (terme crée dès 2001 par Thierry) , qui peut certes tout comparer, choisir les prix optimaux, être totalement actif, participer, voire créer le produit (voire la démocratie? ) par sa demande mais qui peut aussi préférer rester passif, dans un confort accepté de manipulation par les marques, les archétypes et standards véhiculés par icelles…

Présentation également par Jérome Delacroix, auteur précurseur sur les wikis

Le débat a beaucoup tourné autour de wikipedia

Le contenu d’une telle encyclopédie universelle est-il de la science (au sens universitaire du terme), c’est a dire étayé, démontré, reconnu à l’intérieur d’une discipline, ne disant sur le monde réel que des choses suffisamment valides (à un instant donné, dans une culture donnée), ou « bottom-up », spontané et transverse, reflétant de façon plus journalistique et événementiel un autre réel, aussi consistant, du monde? Le savoir présent est-il neutre ou suspect?
Joli débat non fini!

Le consom’acteur va-t-il avoir à terme plutôt envie:

scenario a: de participer à ces nouvelles cathédrales du savoir…

scenario b: de pencher pour le N.A.O. (« Narcissisme assisté par Ordinateur »), à travers des blogs, des articles non lus dans l’opulence communicationnelle, ces journaux personnels, ces bouteilles à la mer…

scenario c: de plonger dans les réseaux virtuels, certains visant à créer des clubbismes stables dans des objectifs variés (business, plaisirs, jeux et mondes virtuels à la « second life« , ou mouvants et infidèles, conformes à l’esprit initial de Rheingold ?

Là encore, le Marketing doit sans doute regarder ça plus finement qu’aujourd’hui !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :