Powerpoint et neuronal ;-)

Beaucoup de critiques ces temps-ci, souvent justifiées, de l’usage de powerpoint.

Présentations somnifères, charts que l’on lit (l’auditoire ne sait-il pas lire?), images « pour faire joli », …etc…

Il y a une vingtaine d’année (hi..hi…), je faisais des conférences à IBM sur ce thème, tentant d’expliquer aux commerciaux quelques conditions d’une présentation efficace.

Je suis sûr que ces intuitions gardent leur valeur:

– Il faut, pour faire passer ses messages, tenir compte des apports de la neurobiologie:  Cerveau gauche, cerveau droit

Une première règle est la disposition des images sur le chart .

Comparez les 2 planches suivantes:

Planche 1

 

 

 

 

 

Planche 2

 

Si on les regarde avec attention, on voit que pour la planche 1 le texte est peu regardé que l’image attire l’attention, alors que pour la planche 2, c’est le texte qui compte et l’image reste subluminale et en support.

Ceci s’explique au sens neuronal, l’inversion des neurones dans le cervelet faisant que ce qui est à gauche est lu par le cerveau droit (images, sensibilité) et ce qui est à droite par le cerveau gauche (analyse, rationalité).

Donc….

mais, plus important encore:

Si on veut « tenir » totalement l’auditoire pendant une présentation (à part les données classiques sur le montée en puissance 5/10 mn, puis la retombée de tension nécessaire (joke, temps de respiration, diversion, …) avant de repartir, il faut pouvoir « occuper » les 2 cerveaux (droit et gauche) tout le temps.

Pour ce faire, il est tactique d’alterner systématiquement un chart de type « bullet », rationnel, descriptif de type planche 3 et un chart de type image, « dream », imaginatif de type planche 4.

Planche 3

Planche 4

En présentant la planche 3, qui parle au cerveau gauche, le présentateur doit raconter une histoire visionnaire, de type « dream », faire du « storytelling ».

Ainsi il occupe le cerveau gauche avec sa planche et le cerveau droit avec ses gestes et son discours.

En présentant la planche 4, il doit au contraire tenir un discours super carré, faisant passer sa rationnalité, pour occuper ainsi en alternance, les 2 cerveaux de l’auditoire.

A vous de jouer !! (il faut en plus tenter d’être bon dans les 2 modes !)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :